Les midi-chloriens, ces bactéries qui nous veulent du bien

La Force et les midi-chloriens

Les midi-chloriens sont des marqueurs de prédispositions à la maîtrise de « la Force« .

« La force » est, dans la trilogie, un concept philosophique dont le contenu n’est pas réellement défini. Plus tard, dans la prélogie, apparait la notion de midi-chloriens, micro-organismes présents dans chaque cellule vivante comme dans le sang.  Les êtres possédant un fort taux de midi-chloriens seraient ainsi sensibles à « la force ».

La Force serait une énergie cosmique à la base de la vie. Elle serait présente dans tout l’univers, dans toutes les particules de matière. Les midi-chloriens en seraient le vecteur, le transmetteur.

 

Une explication scientifique de « la force »

Bactéries - Star Wars - Nous sommes tous des Jedi - www.martin-hugues.comLes midi-chloriens seraient la manifestation de « la force » à l’intérieur de chaque être humain. La capacité des êtres vivants à la maîtriser viendrait de ces organismes microscopiques se trouvant dans notre corps, notamment dans le sang, comme dans l’ensemble de nos cellules. « Ce sont des organismes vivants que l’on rencontre dans toute cellule (de notre corps) … et nous vivons en symbiose avec eux » dit Qui-Gon. 

Les midi-chloriens seraient ainsi à l’origine de la vie. Ils seraient ce qui crée le vivant. En fait, sans les midi-chloriens, les molécules resteraient sans vie, sans conscience, et les organismes resteraient inertes. Cette énergie serait l’essence – dans tous les sens du terme, la source et le carburant – de « la force » : la source, la fontaine et l’énergie. Elle permettrait également de maintenir l’univers stable et en cohésion. « A tout instant ils parlent en nous… Ils nous disent ce que veut la force. Sans eux il n’y aurait pas de vie… » 

Anakin en aurait ainsi plus de vingt mille. Qui-Gon rappelle que Yoda lui-même n’en a pas autant « Aucun Jedi n’en a autant » dit-il. C’est ce qui amène Qui-Gon à penser qu’Anakin est peut-être celui qui doit rétablir l’équilibre dans « la force » selon une prophétie connue des Jedi.

Le taux de midi-chloriens dans le sang déterminerait la capacité d’un Jedi à ressentir, à maîtriser l’énergie première et à communiquer avec elle.  A cet égard, les Jedi sont bien dotés de ces micro-organismes, au sens où ils auraient reçu à la naissance un cadeau, des talents, comme s’ils avaient été choisis par « la force ».

Bon, nous sommes dans Star Wars et les midi-chloriens n’ont pas de réalité scientifique. Pourtant, les bactéries sont en nous. Elles nous ont colonisés et elles ont une influence sur notre digestion, notre métabolisme (notamment  le poids), notre humeur… notre cerveau. Il s’agit là d’un nouveau champ de recherche pour les scientifiques.

 

Les bactéries, de réels micro-organismes

Bactéries et Midi-chloriens - Star Wars - Nous sommes tous des Jedi - www.martin-hugues.com« Il a fallu attendre l’invention du microscope et Louis Pasteur pour découvrir les bactéries.

Il faut savoir qu’il y a dix fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines dans le corps humain. La plupart de ces bactéries sont inoffensives ou bénéfiques à notre organisme. D’autres, sont en revanche à l’origine de maladies.

Plus généralement; les bactéries peuvent être très utiles aux humains lors des processus de traitement des eaux usées, dans l’agroalimentaire lors de la fabrication des yaourts comme du fromage et dans la production industrielle de nombreux composés chimiques.

 

Le ventre, notre deuxième cerveau

Le Dr Gabriel Perlemuter est l’auteur du livre « Les bactéries, des amies qui vous veulent du bien« . Professeur des universités en hépato-gastro-entérologie (maladies du foie et du tube digestif), il y démontre l’importance des bactéries et la nécessité de préserver ces amies qui contrôlent notre flore intestinale.  Elles sont en fait indispensables au fonctionnement de notre corps. »

Elles sont logées pour la plupart dans notre tube digestif. Leur nombre est même supérieur à celui de nos propres cellules. Mais si ces bactéries ont toujours eu une connotation négative, elles nous aident au contraire à être en bonne santé. » Leurs principales missions sont de nous aider à digérer, à développer l’immunité, et à fabriquer des vitamines.

Comme la Force, les bactéries régulent le corps humain et lui apporte un certain équilibre.  Au contraire, l’abus d’antibiotiques peut favoriser le déséquilibre de la flore intestinale et augmenter le risque de maladies. »

Des chercheurs étudient déjà la production de bonnes bactéries comme l’élimination des mauvaises. A suivre.

Regardez les deux vidéo ci-après. C’est vraiment passionnant.

 

MH

N’hésitez pas à commenter l’article (tout en bas)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.