N’ayez pas peur ou la maîtrise des émotions et Star Wars.

Le rôle des émotions

Parmi les émotions, la peur. Elle est l’une des émotions les plus basiques tant du monde animal que s’agissant des êtres humains. Elle survient pour vous avertir que vous êtes face à ce que votre cerveau va interpréter comme étant un danger. La peur est un instinct de survie qui permet, de manière intuitive, d’appréhender un danger, afin le cas échéant, soit de le fuir soit de le combattre.

 

Se libérer de la peur et se sentir libre

On connait la difficulté de se libérer de la peur face à une dictature. Dans Star Wars, le Gouverneur Tarkin s’exprime ainsi : « La peur, voilà ce qui bâillonnera les systèmes séditieux ». Ce n’est d’ailleurs pas innocent si un Sith est dénommé « inquisiteur » par les auteurs de la saga, dans Star Wars Rebels 1, insufflant la peur comme moyen d’étouffer toute velléité de résistance.

Pourtant, on le sait bien, la peur n’évite pas le danger. Tel est notamment le cas du terrorisme. Il faut là aussi maîtriser la peur qui pourrait mener à l’angoisse et à l’absence de prise de décisions ou pire, à des décisions qui remettraient en cause l’état de droit.

n'ayez pas peur - la peur et star wars -martin-hugues.com

 

La peur a pour effet, tant au niveau collectif qu’au niveau individuel, d’empêcher de penser, de réagir ou de se révolter, de vivre, de créer, de s’épanouir…

 

 

La maîtrise de ses émotions 

Comme le dit Yoda : « la peur est le chemin du côté obscur, la peur mène à la colère et la colère à la haine, la haine mène à la souffrance » et à l’angoisse.

Anakin est habité par la peur ; elle est en lui. C’est ce que ressentait Yoda lors de sa première rencontre.  « Je sens beaucoup de peur en toi » Au contraire Luke dit à Yoda « Je ne connais pas la peur »  Yoda lui répond « Tu auras peur » mais il finira par la maîtriser.

Dans sa vie personnelle, la peur agit tout à la fois comme un excitant et un anesthésiant. La peur peut être vraiment invalidante et constituer un réel blocage. Inconsciemment, la peur paralyse l’être humain et l’empêche de vivre pleinement, d’être lui-même : peur du lendemain, peur des autres, peur d’aimer, peur de perdre des êtres chers comme Anakin, peur de créer, peur de vivre.

Parfois, nous intériorisons cette peur en refusant l’affrontement et/ou en refusant de faire face à la situation ou à l’interlocuteur, préférant la fuite. Souvent, nous n’en avons tout simplement même pas conscience et  nous faisons tout intérieurement pour rester prisonnier de nous-même, prisonnier de nos peurs.

Sans doute l’un des défis de l’incarnation est-il de se libérer de la peur, ou du moins de la maîtriser, de la surmonter. 

 

De la confiance en soi

L’un des messages de la saga est qu’il faut avoir confiance en soi et ne pas avoir peur. Maîtriser la peur pour être libre… N’ayez pas peur de la vie … ! N’ayez pas peur de vivre… n’ayez pas peur de la liberté.

« Avec toi, rien n’est jamais possible. »  dit Yoda à Luke au cours de son apprentissage. Il faut croire en soi et en ses potentialités, en son futur. La confiance en soi est le contraire de la peur. Elle a le pouvoir de rendre les choses possibles.

Ezra saura parfaitement maîtriser ses peurs notamment face à l’inquisiteur. Il lui dit ainsi calmement : « Je n’ai pas peur de vous ». 

du sens à sa vieKanan découvre une fois la peur évaporée la confiance en lui et en sa mission. Il est vraiment devenu un Jedi. Il est vraiment devenu lui-même. Il livre à l’inquisiteur sa vérité : « Maintenant je sais qu’il y a une chose beaucoup plus puissante que la peur, c’est la force » dit-il.

Sans doute est-ce là l’un des secrets de la vie, la liberté, se sentir libre et libéré, se sentir soi-même… 

Pour cela,  l’on doit contrôler ses émotions (la peur, la colère…) afin de ne pas se laisser guider par elles.

Luke maîtrisera également sa peur, face à son père Vador, comme face à l’Empereur. Il se sent libre et n’a plus peur de rien. C’est lui qui maîtrise la situation dans l’échange avec l’empereur d’abord parce qu’il reste ferme sur ses positions, obligeant l’adversaire à se déterminer par rapport à lui et à ses valeurs, ensuite par ce qu’il ne cède ni à la colère ni à la haine. Il reste inlassablement calme au contraire de l’empereur qui perd tous ses moyens en jouant d’éclairs de force; on devrait dire d’éclairs de haine.

L’un des enseignements de la saga est qu’il faut se libérer de la peur comme de la crainte de la peur… C’est ce que nous disent Ezra, Kanan et Luke. Ne plus avoir peur d’avoir peur… et être libre. 

MH

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.