Présidentielle 2017 : La révolution des primaires – Analyse d’un Maître Jedi

Vous avez aimé l’épisode 1, les primaires de la droite et du centre ?

élections présidentielles 2017, Jedi

Vous apprécierez l’épisode 2, les primaires de la gauche comme l’épisode 3 prévu pour mai 2017.

En tant que Jedi, et conformément au Code régissant l’ordre et ses membres, il m’est impossible de m’immiscer sur le fond des débats et encore moins d’être partisan de l’un ou de l’autre camp. Question de déontologie. Néanmoins, il convient de tirer quelques enseignements des primaires de la droite et du centre.

 

Premier enseignement : la participation aux primaires

La participation lors de « la primaire » de la droite et du centre : plus de 4 millions d’électeurs se sont déplacés au premier comme au second tour. Rappelons-nous déjà une forte participation aux primaires de la gauche avant l’élection de 2012.

En tant que vieux Jedi, je ne puis qu’inciter les citoyens à aller voter, quel que soit le sens de leur vote.

 

Second enseignement : les primaires, la révolution de la 5ème république

Les observateurs politiques ont mis en évidence l’agacement du corps électoral face aux hommes politiques sortants. Cela s’était déjà vu récemment lors de « la primaire » des Verts  … Les électeurs sortent les sortants !… et souhaitent renouveler les idées comme les hommes qui portent les projets.

Les hommes politiques doivent engager le combat collectivement et non à titre personnel. Les idées et les programmes doivent précéder les candidatures …

A cet égard, les primaires sont en train de révolutionner la cinquième république, après le quinquennat,   en ce sens que les électeurs ont enfin la possibilité de désigner eux-mêmes les candidats à la fonction suprême ou du moins d’exclure ceux qui s’accrochent désespérément à leur seule ambition personnelle. Et les citoyens ne s’en privent pas. Le peuple a enfin pris le pouvoir sur les partis politiques. Désormais, les partis ne peuvent plus désigner leurs candidats lors de conciliabules secrets.

Le renouvellement de la classe politique est désormais en marche.

 

Troisième enseignement : l’envie de l’Elysée

En fait, on le sait bien. La victoire ne se dessine et la porte de l’Elysée ne s’ouvre qu’à ceux qui en ont le plus envie, à condition que cela corresponde à ce que souhaite le peuple de France.

C’est la rencontre entre un candidat et le peuple, dit-on.

En l’occurrence, François F a eu, lors des primaires, le programme qui correspondait à la sociologie de son corps électoral.

 

Dernier enseignement : la démocratie doit être protégée

La démocratie est fragile, il faut la protéger et veiller sur elle. Elle n’est jamais instaurée une fois pour toute. Foi de Jedi. C’est aussi l’un des thèmes phares de la prélogie de la saga Star Wars. Prenons garde à ceux qui jouent sur les peurs…

Que « la force » soit avec la France et les français et surtout avec le nouveau Président qui sera élu en mai 2017

Il faudra en effet au prochain Président de la république du courage, de la volonté et toutes les valeurs Jedi pour dessiner le futur de la France.

MH

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.