Le réveil de la force dans le combat politique

Le combat pour électrifier l’Afrique annonce-il le réveil de « la force » en politique ?

Il est écrit sur le fronton du Panthéon à Paris : « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante ». On pourrait également dire : « Aux grands « Jedi », l’humanité reconnaissante ». Plus que jamais, « Star Wars » est au cœur de l’actualité comme Jean-Louis Borloo.

Bien sûr, il y a les grands hommes comme Charles De Gaulle. Plus modestement, le président de la fondation « Energie pour l’Afrique » Jean-Louis B, ancien ministre de l’Ecologie de 2007 à 2010, se donne pour mission d’électrifier le continent africain en dix ans.

Un dirigeant africain m’a dit un jour : « N’oublie jamais qu’obscurité et obscurantisme, c’est le même mot ».

Pour lutter contre le côté obscur, il suffit de quelques idées simples (lumineuses ?) qui éclairent le monde, d’un peu de bon sens et surtout du courage et de ténacité.

protection de la planète

Une migration vers l’Europe ou une stabilisation politique et économique de l’Afrique

« Peut-on avoir à quatorze kilomètres de chez nous, c’est-à-dire de l’Europe, un continent avec 750 millions de personnes qui n’ont pas accès à la lumière, où il n’y a pas d’énergie pour accoucher, pour l’agriculture, l’assainissement ou faire de l’eau potable ?…C’est une situation invraisemblable ! Nous avons un continent où il y a un milliard de personnes et il n’y a pas d’énergie. Tous les gamins d’Afrique savent qu’il y a de l’énergie ailleurs. Alors, ils vont vers les points de lumière d’Afrique qui sont les grands ports. C’est un énorme déracinement. L’énergie, c’est mon combat » affirme-t-il.

Poursuivant à propos de l’immigration. « Je n’ai fait que dire des choses simples » précise-t-il. « C’est juste intenable en termes migratoires. Cela va être une réorganisation… Tous ces gens qui bougent sont des déracinés. Il y a donc la tentation de tous les dingues, les radicaux, les narcotrafiquants, les assoiffés de pouvoir et d’argent… Ecoutez, on est fous ! Il n’y a rien de plus dur que d’être déraciné. »

électrification de l'Afrique

Le Pape François rappelait récemment à l’occasion du 25ème anniversaire de la chute du mur de Berlin (le 9 novembre 2014) que « nous avons besoin de ponts, pas de murs ». Il invitait ainsi chacun au développement d’une « culture de la rencontre, susceptible de faire tomber tous les murs qui divisent encore le monde ».  Pourtant, la question est toujours en débat à l’occasion des élections à la présidence des Etats-Unis d’Amérique.

En plaidant en faveur du retour à un certain humanisme, Jean-Louis B est clairement l’honneur de la politique française en s’investissant ainsi personnellement dans cette mission.

Les citoyens applaudissent toujours les hommes politiques qui ont une vision et du courage.

 

Source : entretien accordé à Laurent Delahousse dans le cadre du magazine « 13h15 le dimanche » (FacebookTwitter#13h15).

www.energiespourlafrique.org

 MH

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Marty Mc FLY dit :

    Très sensible aux analyses toujours pertinentes de vos travaux sur la Sublime allégorie de la Saga Star Wars…

    • Martin Hugues dit :

      La saga semble inépuisable… Les allégories sont nombreuses. La réalité est qu’il ne s’agit pas seulement d’un space-opera galactique nous offrant des batailles intersidérales et des duels au sabre-laser. En fait, le message de Star Wars est bien plus profond que ce que l’on peut imaginer et découvrir au premier degré : développement personnel, philosophie, psychologie et spiritualité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.