Témoignages sur le livre de Martin Hugues

Ce que je pense du livre « Nous sommes tous des Jedi » de Martin Hugues : tous les témoignages.

 

(…) l’humour de la saga, l’humanité, les personnages de robots (l’analyse comportementale du duo R2D2-C3PO est passionnante, faisant même des ponts entre le rôle dramaturgique des droïdes et la tradition du théâtre grec

 

Il y a longtemps, bien longtemps, dans une galaxie lointaine…

La phrase ouvre chaque épisode de la saga Star Wars, avant que se déroule, tel un parchemin, sur fond étoilé, le petit texte qui plante le décor de l’histoire à venir. Pour beaucoup de spectateurs, ce bref laïus introductif suffit pour poser enjeux et repères, mais il est loin, bien loin, de satisfaire des regards aussi curieux que celui de Martin Hugues. Pour preuve, Nous sommes tous des Jedi est un essai dans lequel l’auteur se plaît à répertorier, commenter, analyser tous les points d’interrogation surgissant dans l’esprit des spectateurs les plus vifs, alors que, sur l’écran, s’affrontent les forces de l’Empire, la Rébellion et les chevaliers Jedi…

De quoi s’agit-il au juste ? Martin Hugues attaque le livre par un morceau coriace, un chapitre inattendu sur « les institutions politiques et juridiques » de la galaxie de Star Wars, notamment dans la « prélogie », les épisodes 1 à 3, où il est beaucoup question de luttes d’influence et de tractations diverses dans les coulisses comme dans l’arène du Sénat. Le chapitre décortique les rouages de la machine parlementaire qui sera, dans l’épisode 3, détruite avec l’avènement de la dictature du sénateur félon Palpatine. (…)

Martin Hugues s’interroge, sur l’humour de la saga, sur l’« humanité » les personnages de robots (l’analyse comportementale du duo R2D2-C3PO est passionnante, faisant même des ponts entre le rôle dramaturgique des droïdes et la tradition du théâtre grec). L’auteur se penche également sur la position hiérarchique des femmes dans l’éventail de personnages de la saga, sur son discours progressiste et, tout aussi important, sur sa portée morale.

La partie psychologique, voire psychanalytique, de sa réflexion constitue en bonne partie le chapitre 4 de l’essai (« Les Relations familiales »), et la démonstration se conclut par un chapitre philosophique où l’on trouvera, mises à plat, les valeurs représentées par l’Ordre Jedi, et où l’on pourra glaner rien moins qu’une réponse à la question du sens de la vie ! 

En toute logique, face à la somme considérable des leçons et préceptes contenus dans Star Wars (et, partant, dans cet essai), la saga initiée par George Lucas est associée in fine par Martin Hugues à la tradition et à l’importance fondatrice des mythes.

Le livre refermé, il apparaît évident, même aux yeux des vieux birbes les plus indécrottables, que la S.F. à l’écran et, plus généralement, les meilleurs titres issus de la « pop culture » sont autant riches d’enseignements que les incunables des bibliothèques. Cette dimension du travail de Martin Hugues n’est pas la moindre qualité qu’il fallait souligner.


Sorti il y a quelques semaines en version e-book, Nous sommes tous des Jedi est disponible depuis aujourd’hui, 2 novembre, en édition brochée.
http://www.khimairaworld.com/nous-s

http://www.martin-hugues.com/mon-livre-nous-sommes-tous-des-jedi/

MON LIVRE « NOUS SOMMES TOUS DES JEDI »

Laurence Sorlut waouh !!! dossier passionnant et très complet sur les blessures ( identification , acceptation et guérison ) !! merci infiniment !🙏✨😍le 3eme volet de la saga est pour moi le plus intéressant et le plus bouleversant : on voit à quel point les blessures ( et donc notre égo ) déforment totalement la perception de la réalité ; la grande souffrance d’Anakin le pousse au pire . prendre conscience de ses blessures et les accepter dans l’amour et la bienveillance est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire …🙏✨✨😍

Martin Hugues Merci beaucoup pour votre commentaire. Nous sommes effectivement là au coeur de la saga Star Wars … La prise de conscience de nos blessures du passé et la maîtrise de nos émotions. Voilà la vraie dimension de la saga derrière les batailles au sabre-laser et les batailles dans l’espace

A propos de l'article "Anakin et les blessures émotionnelles"

Un livre libérateur qui fait un bien fou !
Il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves.

Patrice LT

C’est l’occasion de découvrir tout le second degré de la saga et la philosophie Jedi

J’ai beaucoup aimé ! J’en ai profité pour revoir les deux premières trilogies avec mes petits-enfants. Ca a été l’occasion de leur faire découvrir tout le second degré, les symboles cachés et surtout la philosophie Jedi et une certaine idée du sens de la vie. Ils ont adoré !!!

Jérôme

Grâce à ce livre, je me suis régalé à redécouvrir Star Wars avec un regard neuf.

C’est une belle opportunité de prendre un peu de recul et de se poser des questions sur le plan personnel mais aussi professionnel. Faire son job en respectant une certaine éthique : c’est ça aussi la Force ! : )

Laurent

J’ai toujours pensé que nous étions des Jedi. En voici une confirmation !

Super ce livre !  et facile à lire dans le train où j’ai eu une révélation en le lisant ! En effet, nous sommes tous des Jedi avec une mission à réaliser sur Terre. J’en ai toujours eu l’intuition et maintenant, j’en ai la certitude . Waouh ! : ))

Orion

Une réflexion digne d’intérêt sur notre époque et la société humaine ! A recommander vivement.

J’ai trouvé dans ce livre une réflexion sur notre époque, sur la société et les comportements humains et notamment ceux de la classe politique. C’est important de contribuer à faire prendre conscience aux nouvelles générations du fonctionnement de notre vie politique si l’on veut une société plus juste. L’auteur nous rappelle à juste titre que la démocratie est fragile et qu’il faut se méfier du populisme et de tous ceux  qui jouent sur les peurs ! A recommander vivement.

Politis 21

« Apprendre à se maîtriser soi-même plutôt que de vouloir révolutionner la société »

« Star Wars m’a toujours parlé. On n’a jamais eu tant besoin de spiritualité, de conscience collective et d’écologie. Ce livre nous rappelle qu’il est d’abord préférable d’apprendre à se maîtriser soi-même plutôt que de vouloir révolutionner les autres. Tout un programme ! ; ))

Yogi 360