Trump serait-il un vieux « sage » ?

Comme s’agissant des prénoms d’origine germanique Archibald ou Ronald, la dernière syllabe du prénom Donald signifierait ancien, vieux ou sage !…

Hélas, s’il existait vraiment un lien entre le prénom et le caractère, cela se saurait !…

Trump : la revanche des Sith ? - star wars - martin-hugues.com - nous sommes tous des Jedi

 

Certains observateurs s’interrogeaient récemment sur les capacités de Donald Trump à diriger le pays.

Dans son premier discours post-élection présidentielle, ses propos étaient clairement consensuels et apaisants. Puis rapidement, on a assisté à des allers-retours de positions suggérant ou confirmant qu’il n’était semble-t-il pas tout à fait préparé à la fonction. Certains le considèrent comme un bonimenteur… Il est clivant pour ne pas dire agressif, il se moque des journalistes, des femmes, des personnes handicapées… 

Les révélations de la semaine précédant sa nomination posent de nombreuses questions. Sera t il en mesure de gouverner la première puissance mondiale.

 

La maîtrise de soi

Sera t- il attiré par le seul côté obscur de « la force » ou saura-t-il la maîtriser pour réaliser le mandat et la politique que le peuple américain lui a confié, à savoir créer de nouveau des emplois pour la classe moyenne et ceux qui sont « laissez pour compte » ? Il s’agit d’une vraie question et nous n’avons à ce jour que peu d’éléments de réponses.

Donald Trump a beaucoup de confiance en lui. Il devra composer avec le congrès et son propre parti. Il devra apprendre à être diplomate plus que provocateur… et à ne pas sur-réagir aux propos de ses interlocuteurs. Le problème est qu’il s’exprime comme il pense et ne met à cet égard aucun filtre.

Vouloir renégocier les accords commerciaux est dans ses prérogatives. Il aime le rapport de force. Rappelons que l’art de la diplomatie consiste à savoir jusqu’où on peut aller trop loin.

On sait comment et de quel coté la Fédération intergalactique du Commerce (de Star Wars) a fini…

 

La maîtrise de « la force »

Sera-t-il un va-t’en guerre ou un homme d’Etat, un vrai Jedi qui va œuvrer pour son peuple et pour le monde ?

Il semble se diriger vers le repli de l’Amérique sur elle-même. Une opportunité pour l’Union Européenne de revoir sa gouvernance et de définir une vision et une politique pour le millénaire qui commence.

En tant que Président, il peut appuyer sur le bouton qui ouvre la boite de Pandore et déclencher le feu venant de l’étoile noire, je veux parler de la force de frappe nucléaire.

Nous ne pouvons que souhaiter qu’il n’utilise pas les éclairs de force, les éclairs de haine… l’arme favorite des Sith alors qu’il donne souvent le sentiment d’être toujours en colère.

Nous devons maîtriser la peur qui nous habite chacune et chacun. Nous devons maîtriser notre colère.

La révolution est intérieure. Il faut apprendre à se changer soi-même plutôt que d’en vouloir au monde entier.

Nous sommes là au cœur de la saga et du combat intérieur entre Anakin et Vador. Qui, des deux l’emportera ?

 

La démocratie américaine en danger ?

Les pères fondateurs avaient retenu une élection présidentielle indirecte afin que n’arrive pas à la tête de la nation un démagogue doublé d’un personnage susceptible de virer vers un pouvoir personnel (un Sith).

Maître Yoda pourrait dire : difficile il est, de voir clairement ce que la présidence Trump sera ! L’art de la prédiction est un art difficile, surtout quand il s’agit de l’avenir.

Puisse « la force » et la sagesse accompagner le 45ème Président des Etats-Unis tout au long de son mandat.

« Il y a encore du bien en lui » disait Padmé à propos d’Anakin ayant déjà viré du coté obscur. « There is still good in him ».

MH

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.